A Dieu soit la gloire!

Hier, coincée contre une portière, sur un banc en bois mal fixé et inconfortable, j’étais dans un taxi-bus avec une vingtaine d’autres personnes. J’étais en train de rentrer du Centre de Ministère 02 où je devais aller pour un projet vidéo. Dans ce taxi-bus, tout le monde cri, on essaye de marchander le prix du transport, on demande au chauffeur de s’arrêter n’importe où. Il fait chaud, on transpire et surtout on prie. Le chauffeur fou roule à vive allure, il évite comme il peut les voitures, les motos et autres piétons qui se pressent sur le bord de la route. Parfois, je préfère être à l’arrière et ne pas voir ce qu’il se passe devant !

Cette réalité est celle de milliers de Kinois qui chaque jour se battent pour aller au travail, pour chercher des moyens de s’en sortir, se faire un peu d’argent. C’est une vie difficile. Les mamans qui vendent leurs fruits et légumes qui doivent transporter leurs lourdes marchandises dans les taxis bus. Les chauffeurs qui veulent le plus de clients possible pour gagner le plus d’argent possible. Une petite voiture citadine, pas de problème, on met 8 personnes dedans alors qu’il n’y a que 5 places officielles (bon vu la taille moi je dis 4 places !)

Je crois que le Seigneur m’a permis de passer par ces moments, depuis plus d’un an je prends ces transports seule régulièrement, avant, j’avais trop peur et je me faisais accompagnée à chaque sortie. Je devais apprendre, je devais réaliser la vie ici. Je suis d’autant plus admirative des gens de notre équipe qui chaque matin, chaque soir, doivent affronter cette jungle du transport.

La mission grandit et il n’était plus possible pour moi de continuer à prendre les transports pour me déplacer dans les différents Points des Soins. Je commence l’enseignement de Genesis Design pour tous nos enfants la semaine prochaine et je vais devoir me déplacer plus souvent, avec aussi mon matériel pédagogique (images, cartons, guitare…)

Je rends gloire à Dieu parce qu’Il vient de pourvoir pour cette voiture tant désirée. Il l’a fait en Son temps. Maintenant que le travail se multiplie, Dieu pourvoit pour me permettre d’aller de l’avant avec cette mission qu’Il m’a confiée.

Je le loue pour cette voiture, je ne la méritais pas mais dans Son amour et Sa grâce, Dieu me l’a donnée. Merci à tous ceux qui ont participé, à ceux qui ont priés pour ce besoin, Dieu vous a entendu !

A Lui soit toute la gloire ! Je n’ai plus assez de mots pour exprimer ma reconnaissance ! Maintenant, en avant, au travail !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

12 + 9 =