Un “chez soi”

En marchant dans ce grand appartement, les clés à la main, je me sens toute émue et émerveillée. Je ne pouvais pas imaginer un jour avoir un « chez moi » comme celui-ci.

Il y a deux semaines, quand je rentrais d’une tournée missionnaire de 5 semaines en Europe, j’étais « SDF ». En effet, en mars dernier, j’ai déménagé toutes mes affaires de mon studio de la cité Maman Mobutu. Mes collègues missionnaires avaient trouvé une superbe parcelle plus près de la ville et à 10 minutes de nos nouveaux bureaux. La parcelle est constituée d’une maison principale et d’un appartement au fond. Mes collègues ont pu déménager assez rapidement, mais pour l’appartement, il y avait une famille qui le louait. Nous avons négocié avec la propriétaire qui nous a assuré qu’au plus tard fin mars, la famille serait partie. C’est donc confiante que j’ai déménagé mes affaires, une partie chez mes collègues, l’autre chez des amis qui ont un appartement. Je suis restée tout le mois de mars dans l’appartement des amis en attendant que le mien se libère.

Le temps passait et la famille ne bougeait pas. Puis début avril est arrivé, et là encore, la famille n’avait pas bougée. Comme je devais partir en France, j’ai dû déménager les affaires de l’appartement de mes amis pour les mettre dans la maison de mes collègues missionnaires. C’est avec du stress que j’ai quitté le pays, me demandant où j’allais vivre en rentrant à Kinshasa.

5 semaines plus tard, début mai, je suis rentrée à Kinshasa et j’étais dévastée. La famille était toujours là ! Je dois avouer que j’étais vraiment découragée et le retour a été brutal et difficile. Tellement de personnes avaient priés pour cette situation et rien ne semblait se débloquer. Je commençais donc à me demander si c’était la volonté de Dieu que j’emménage dans cet appartement. Alors j’ai prié et j’ai lâché prise. J’ai dit au Seigneur qu’Il pouvait faire ce qu’Il voulait, même si cela voulait dire que je devais trouver un autre endroit où habiter. Quelques minutes à peine après avoir fait cette prière, la propriétaire de la parcelle est venue me voir pour m’annoncer que la famille avait commencé à enlever ces affaires et que bientôt j’aurais les clés. J’étais époustouflée ! Wow, Dieu est tellement merveilleux !

Il a fallu plus d’une semaine avant que je récupère les clés car il y avait quelques réparations à faire dans l’appartement avant que je puisse y vivre. Et puis enfin le 20 mai, j’ai récupéré les clés et j’ai commencé l’emménagement.

Ma vraie maison est au ciel, mais je suis si reconnaissante envers le Seigneur pour cet appartement que je peux appeler mon « chez moi » pour le moment. Je prie que cet appartement soit une bénédiction pour moi et ceux qui m’entourent. J’ai toujours eu ce désir de recevoir mais le studio où j’étais avant était trop petit pour cela. Maintenant j’ai suffisamment de place et j’ai même une deuxième chambre. Priez avec moi pour que cet appartement soit une source de bénédiction, qu’il serve à glorifier le Seigneur, à encourager, à recevoir. Je sais que le Seigneur ne m’a pas béni avec un tel appartement pour que je le garde pour moi toute seule !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

sept + 13 =